Copie_de_c20b4f51f3ea28396744d824f528f40NUAGE

Au milieu de la nuit, Damien arrive dans la petite ville en bord de mer. Il sait qu’il va me revoir moi son filleul, hébergé chez son Amie, Mélya.

C’est le Voyageur, celui qui arrive quand on ne l’attend pas. Il repart de la même façon, habitué à courir le monde pour les fouilles archéologiques qui le passionnent.

Initiateur selon son Cœur, il a l’art et la manière de mettre ceux qu’il rencontre à leur aise. C’est un Pélerin de la Vie. Il a deviné bien avant moi que je suis sur le chemin pour aller à la rencontre de mon De-Venir en passant par mes mémoires. alors que je l’ignore !

Savait il aussi que je rencontrerais Lilaë en bord d’Océan…..

En revenant de la gare où je suis allé chercher Dorémi, ma vieille guitare, et mon sac à dos je traîne un peu.

Les mains dans les poches, je déambule. J’aime flâner ainsi. Je côtoie beaucoup de gens. Mais, rien ne vaut… ma Solitude. Damien me blague souvent pour çà…

Une pression sur mon épaule me fait me retourner. Il est là.

Il ne change pas. C’est l’embrassade. Son air d’aventurier, sa peau basanée, ses cheveux gris argent sur son front lui donnent une allure peu banale. En un clin d’œil, je le retrouve…

J’ai dix ans, mes yeux me piquent un peu. Les siens aussi, j’en suis sûr.

C’est l’Ami-Frère de mon Père.

Nous reprenons la promenade interrompue. Une déferlante de souvenirs arrive au galop. Il m’entraîne dans les rues bruyantes.

Soudain, devant nous, deux silhouettes. Cheveux blonds, cheveux roux, pieds nus toutes les deux, Mélya et Lilaë. Bill Chien trottine près de l’enfant. Elles chantent toutes les deux en riant.

Nous échangeons un regard. Vite, pressant le pas nous les rejoignons… Surprise ! Lilaë saute dans mes bras. Damien courtois s’incline discret devant Mélya, dépose un baiser léger sur le poignet délicat. La petite que j’ai reposé par terre, tire mon bras pour que je me penche un peu et murmure à mon oreille :

- « T’as vu l’bisou-papillon » avec un sourire coquin qui lui est propre en clignant des deux yeux.

Puis, elle se tourne vers Damien.

- « Dis, m’sieur, tu l’connais l’Berger des Etoiles ? ».

En même temps, elle noue ses bras autour du cou de Damien qui s’est accroupit devant elle et soupire :

- « Cela fait longtemps, t’sais, que je l’attends, enfin il est là ! ».

Ils échangent un regard chargé d’entente secrète, de connivence. A la réponse affirmative de Damien, elle plaque un gros baiser sur la joue de ce dernier ; çà m’énerve. Ce qui m’intrigue, c’est une bizarre sensation : des picotements sur ma nuque, au plexus, aux creux des mains comme si j’avais bu.

J’ai envie de chanter, de danser, de rire. Comme lorsque l’on est bien au creux du Cœur de ceux que l’on aime ! Les jours passent trop vite à mon gré.

)  à suivre..